Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L'église paroissiale Notre Dame de l'Assomption commémore l'enlèvement miraculeux de la vierge au ciel par les anges.

église paroissiale 1

 

Sur la terrasse près de la Mairie, à la base de l'église, une croix en fonte ouvragée surmonte un autel en pierre où, autrefois en certaines circonstances, le prêtre de la commune officiait. Elle a remplacé une ancienne croix en bois, supportant un très grand Christ. La première église se trouvait dans l'enceinte du village de la Savoie, au pied des ruines du château. L'église actuelle date de 1325. Sobre mais élégante, de style gothique provençal, elle comprend une abside à cinq pans et une nef unique en pierre nue, plus haute que l'abside, le tout voûté d'ogives.

Cette Eglise est aussi une vaste nécropole. Cinq chapelles sur six abritent les sépultures de nombreuses familles Orgonnaises dont  les Berne, les Montagnier, les Collin, les Rostand, ainsi que les prêtres et les moines qui jadis administraient la paroisse.

Le clocher fut construit en 1660, année du passage du Roi Louis XIV à Orgon. A cette époque, son carillon était de grande renommée. Il possède toujours ses huit cloches ; sept en acier moulé, placées en 1862 et une grosse cloche en bronze baptisée en 1754 du nom d'Anne-Marie.

Le chœur est la partie la plus ancienne de l'Eglise. Il présente la caractéristique étonnante d'être oblique par rapport à l'axe central de l'église, évocation de l'inclinaison de la tête du Christ sur la croix. Seulement trois églises en France possèderaient cette particularité. Le  maître-autel, en marbre, a été placé en 1825. Dans la chapelle Sainte Thérèse sont, scellés dans les dalles du sol, deux solides anneaux de fer, où étaient attachés les forçats de passage à Orgon qui désiraient assister à la messe.

Le chœur, qui au XVIII° siècle a été revêtu de boiserie, est orné de cinq tableaux de l'époque classique, répertoriés par les monuments historiques le 12 juillet 1971. Le triptyque  « La Vierge à l'enfant  entre Saint-Pierre et Saint-Paul » fait partie des chefs-d'œuvre de la peinture provençale du XVI° siècle. Notre église possède également seize tableaux de grande qualité. Les vitraux et les tableaux ont été restaurés par René Fages qui redécouvrit et réhabilita la statue médiévale en pierre de sainte Anne. Elle veille aujourd'hui dans la chapelle près de la statue miraculeuse en bois de la vierge de Notre-Dame de Beauregard. Dans l'Eglise,  à droite de l'entrée principale les fonts baptismaux en marbre blanc délicatement sculptés ont été restaurés par Charles Mazzetta en 1987. Un  orgue  fut inauguré par le Chanoine Bonnard le 15 août 1873.

tableaux église paroissiale

 

Liens utiles

Plan interactif

Office de Tourisme

Chemin des Aires
13660 Orgon

+33 4 90 73 09 54

Envoyez-nous un e-mail